Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'école désadolescentée - Page 3

  • Pour des cartables moins lourds (coup de gueule).

    Les cartables ou sacs scolaires pèsent un poids beaucoup plus élevé que dans le passé. C'est plus à l'avantage des éditeurs et peut-être des bobologues du dos que des élèves.

    Lire la suite

  • Syllabique ou globale?

    Le débat fait rage. Je devrais dire le combat. Il ya aussi beaucoup d'informations. C'est encourageant parce que cela montre tout l'intérêt que l'on porte aux apprentissages fondamentaux, au "socle de connaissances" (Le coeur du rapport Thélot: ThelotSynthese.2.pdf).

    Lire la suite

  • Pédagogie inversée

    D'habitude les profs considèrent, au moins officiellement, que les élèves vont comprendre ce qu'ils expliquent. Ils font donc beaucoup d'efforts pour celà. Une prof de latin d'un de mes enfants a une toute autre stratégie. Elle considère que ce n'est pas la peine d'expliquer quoi que ce soit, de toutes manières, les élèves n'y comprendraient rien (sans doute un affichage plus subtil qu'il y paraît, une façon d'éviter la situation de gavage habituelle et de s'appuyer sur les réactions de contradiction communes à l'âge où on va à l'école). He bien, elle n'a pas de plus mauvais résultats que les autres, et peut-être sont-ils même meilleurs! En effet, les élèves piqués au jeu ont une démarche active. Etonnant non?

  • Grammaire française en quatre pages

    Ecouter les élèves ne veut pas dire leur obéir (Solotourne 2006, 2007 et les suivantes).

    Voici, selon Célestin Freinet, comment on pourrait enseigner la grammaire

    Lire la suite

  • Des élèves pleins d'énergie

    Vous savez, comme chacun, que les enfants sont dotés d'un dynamisme important. Que devient ce dynamisme quand la journée d'école se passe à subir des profs, sans doute très respectables et bourrés de connaissances à transmettre ? Eh bien les enfants n'ont aucune envie

    Lire la suite

  • Equilibre discipline/gavage et le chahut vital

    medium_ClasseChahut.jpg

    Il me semble que le système d'enseignement actuel basé essentiellement sur le prof qui cause et les élèves qui écoutent (subissent) ne peut vraiment fonctionner qu'à condition qu'une discipline de fer soit imposée. Imposer cette discipline de fer suppose une croyance sans faille dans la société à laquelle nous appartenons. Seuls quelques profs exceptionnels arrivent à bien enseigner dans ce système. La plupart des autres profs font comme ils peuvent, soit parce que leur autorité naturelle est faible, soit parce qu'ils ne communiquent pas très bien leurs connaissances où leur goùt pour ce qu'ils enseignent. Les "défauts" des profs sont fortement exacerbés dans un tel contexte propice au chahut qui fait office de moyen d'expression pour les élèves. Ca ne pardonne pas!

    Equilibre_discipline.pdf

  • Cours magistraux: le minimum vital pour faire pousser des Gargantua

    Il ne vous a pas échappé que Gargantua est né DE (et non pas PAR) l'oreille de Gargamelle, sa mère...

    Lire la suite

  • Faire le programme ou faire comme si.

    Le programme, cela fait partie des contraintes... ou des jalons de l'éducation scolaire. Quand je demande à une machine à laver de faire un programme, je n'attends pas seulement que le circuit de commande envoie ses commandes, j'attends qu'en effet la lessive se fasse, ce que je peux contrôler par la propreté du linge en sortie. Bon, je vais tenter de ne pas déraper sur le lavage ... de cerveau.

    Lire la suite

  • Pour des enseignants tout terrain et passionnés

    Pour avoir eu, comme tout le monde, des profs excellents et des profs nuls, j'ai cru pouvoir établir que les profs excellents aimaient les enfants et n'en avaient pas peur. Si en plus ils y croient, s'ils ont la vocation, leur vie de prof sera émaillée des remerciements émouvants de quelques élèves tous les ans qui les nourriront et les paieront de leurs efforts. A partir de ces traits de caractère qui me semblent indispensables, il n'y a plus guère de difficultés à développer une pédagogie et à nourrir les contenus. Quel est le taux de suicide parmi les enseignants comparé aux autres activités ? Il s'agit d'un métier très éprouvant pour lequel, c'est un véritable scandale, les apprentis apprennent tout sauf s'ils vont pouvoir tenir le choc. Et une fois dans le bain, la sécurité de l'emploi les protègent...jusqu'au cercueil. Une confrontation précoce avec la situation qui sera la leur ne serait-elle pas salutaire ? Et en cas d'erreur d'aiguillage ne faudrait-il pas faciliter la réorientation ?